logos am carsat sud est

Santé-sécurité : la formation par les deux bouts

  • 27 octobre 2014
Santé-sécurité : la formation par les deux bouts

Comment faire émerger une culture de la prévention chez les jeunes embauchés ? Comment réduire les risques d’accident, dans l’intérêt des salariés comme dans celui des entreprises qui les emploient ? En abordant le problème par les deux bouts : celui de la formation initiale et celui de l’entreprise. Un nouveau programme débutera en cette rentrée 2014. Jusqu’en 2017, il s’appuiera sur des partenariats entre l’Éducation Nationale, les Carsat et les organisations professionnelles.

Synergie, un programme qui porte bien son nom

L’idée consiste à relier l’enseignement délivré sur les bancs de l’école à celui dispensé en entreprise par les tuteurs ou les maîtres d’apprentissage. Les futurs embauchés détenteurs d’un Bac Pro pourront disposer des connaissances de base en matière de prévention.

« Le programme vise à unifier le discours, à offrir à tous les acteurs de la formation un même regard sur la santé-sécurité, explique Bertrand Caubrière, Ingénieur-conseil à la Carsat Sud-Est. En effet, on observe parfois des contradictions entre ce qui est enseigné durant le cursus et ce qui est mis en œuvre sur le terrain de l’entreprise. La tâche n’est pas simple, mais nous disposerons de bons outils ».

À la chasse aux risques

Des planches didactiques seront notamment fournies aux tuteurs et aux maîtres de stage. « Elles mettront en scène, dans un contexte professionnel, des dangers non prévenus. Les apprenants, stagiaires ou apprentis, feront la chasse aux risques ». C’est emblématique du projet Synergie : une manière simple, concrète et pédagogique de faire passer un même message.

La Carsat Sud-Est travaille déjà avec deux académies de son secteur, celles d’Aix-Marseille et de Nice, et s’apprête à signer un accord avec une importante branche professionnelle. « Côté école, nous allons former plus d’une centaine d’enseignants pour ces deux académies ; côté entreprises, le syndicat professionnel sensibilisera ses adhérents à l’intérêt de cette démarche, et des formations pour les tuteurs et les maîtres de stage seront proposées ».

Des milliers de jeunes seront concernés par ce dispositif. « Rien que pour le Bac Pro visant la maintenance industrielle, précise Bertrand Caubrière, on compte plus de 500 jeunes  par an. On voit bien l’intérêt de dispenser une bonne formation initiale, avant même l’entrée dans la vie active ».

Il est essentiel de sensibiliser aussi les jeunes ingénieurs. Ces futurs cadres seront amenés à diriger des équipes, à concevoir des solutions et à imaginer l’entreprise de demain.

« Leurs décisions doivent être éclairées, insiste Bertrand Caubrière, car elles peuvent toucher la santé et la sécurité de leurs collaborateurs ou de sous-traitants. Bien formés, ces futurs cadres sauront intégrer la santé au travail dans leurs critères d’évaluation et de décision, et construire une véritable politique de qualité de vie dans leurs entreprises. »

L’ECM ouvre la voie

En mai 2013, l’École Centrale Marseille avait déjà signé, avec la Carsat Sud-Est, une convention par laquelle elle s’engageait à intégrer l’enseignement des bases en santé-sécurité dans son cursus. La promotion 2014, forte de plus de 300 diplômés, est sortie cet été avec des connaissances fiables sur ce sujet à enjeux. Une première signature qui devrait donner des idées à d’autres. Une autre école d’ingénieur prestigieuse s’apprête d’ailleurs à suivre la voie ouverte par l’ECM.

L’ECM est la première école du sud-est à s’être engagée pour la formation des élèves en santé-sécurité. Les 300 jeunes diplômés de la promotion 2014 offriront à leurs employeurs des savoirs adaptés à leur futur rôle de cadre. Ils leurs apporteront une nouvelle dimension humaine et seront en mesure d’épargner à leurs entreprises des problèmes parfois graves et onéreux.

Pour en savoir plus :

Le référentiel BES&ST

3111 fois Dernière modification le 04 février 2016
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Fil d'Actu

COVID-19 et entreprises - Bénéficiez d'une aide financière

Pour aider les entreprises de moins de 50 salariés et les travailleurs indépendants à prévenir la transmission du COVID-19 au…

COVID-19 et entreprises - Restez en contact avec le service Tarification de la Carsat Sud-Est

En raison de l'état d'urgence sanitaire, les services de la Carsat sont actuellement fermés.

Abonnez-vous à la lettre d’informations 3 Minutes – Ameli.fr

Tenez-vous informés de toutes les nouveautés en vous abonnant à nos newsletters.

s'abonner

Le Saviez-vous

Accédez au Bordereau de paiement des indemnités journalières

Vous êtes nombreux à nous demander comment accéder au bordereau de paiement des indemnités journalières (BPIJ) ?

L’Assurance Maladie vous accompagne en son et en image avec LES MINUTES WEB - L'e-DAT

Retrouvez toutes les clés pour vous aider dans les étapes de la déclaration d’accident du travail sur Net Entreprises en suivant sur youtube le tutoriel vidéo e-DAT de la CPAM de Toulon.

Vos démarches au cœur des préoccupations de l’Assurance Maladie - les modalités de subrogation de salaire

En cas d'arrêt de travail de votre salarié et de maintien de son salaire par l'entreprise, la subrogation vous permet de percevoir directement les indemnités journalières qui sont dues par l'Assurance Maladie.

Le kiosque

Référence DT 140

Référence ED 6393

Référence fiche_pratique_covid_19_maitres_doeuvre

Référence fiche_pratique_covid_19_coordonnateurs_de_securite_et_de_protection_de_la_sante

Référence Complément à la note technique sur les masques

Référence fiche_maitres_douvrage_exploitants_covid19

0
Partages