logos am carsat sud est

Sauvetage en milieu hyperbare : la procédure de secours en profondeur

  • 31 août 2018
Sauvetage en milieu hyperbare : la procédure de secours en profondeur copyright : Elisabeth Clareton - Carsat Sud Est

Exercice de simulation d’accident de plongée pour les différents acteurs de la chaîne de secours.

Un chantier subaquatique de grande envergure

bp hyperbare photo 1La Carsat Sud-Est organisait le 24 juillet 2018, sur le Grand Port Maritime de Marseille (GPMM), un exercice de simulation d’accident de plongée pour l’ensemble des acteurs de la chaîne de secours (APHM, SAMU13, Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille et  Infirmiers du site). Placé sous la direction du Docteur Mathieu COULANGE, chef de service du centre hyperbare de l’hôpital Sainte-Marguerite de Marseille, l’objectif de cet exercice, en présence des marins pompiers de Marseille, était de tester les procédures de secours et la conduite à tenir devant un accident lié à l'exposition au risque hyperbare afin de sensibiliser aux bonnes pratiques l’ensemble des acteurs.

Bouygues Construction, partenaire du projet d’urbanisation en mer de Monaco, a choisi Marseille pour pré fabriquer les caissons de l’infrastructure maritime de l’extension en mer de la Principauté. Une première en France, puisque ceux sont pas moins de 18 blocs de bêton de 27 mètres de haut qui seront prochainement livrés à Monaco. Avant leur livraison, ces caissons sont stockés au Port de Marseille. Pour réaliser leur amarrage à une profondeur de 30 mètres, des plongeurs ont été sollicités sous la supervision de Luc NITENBERG, référent travaux sous-marins et maritimes chez Bouygues TP. Afin de traiter au mieux un éventuel accident de plongée, la société s’est équipée d’un caisson  de décompression ou chambre hyperbare mobile, mise en œuvre par un infirmier hyperbariste, pour réagir au plus vite.

Un scénario sur mesure

bp hyperbare photo 2Pour cette mise en situation, les intervenants n’ont pas été avertis au préalable. C’est le scénario, d’un scaphandrier qui remonte après une plongée de 60 minutes à 30 mètres de profondeur maximum. Après l’arrivée au quai, ce dernier manifeste une douleur au niveau de l’épaule droite, une douleur intense (8/10) compatible avec un accident de désaturation ostéo arthro musculaire.

Une procédure de secours cadrée

bp hyperbare photo 3L’accidenté est immédiatement pris en charge par l’infirmier hyperbare et mis à proximité du caisson pour une éventuelle recompression. Avant tout, il faut éliminer une détresse vitale, pour cela, l’infirmer prend les constantes et effectue un bilan accident de plongée rapide et adapté. L’alerte est donnée aux secouristes du Centre 15, le médecin régulateur en relation avec le médecin hyperbare affine le diagnostic et valide la possibilité d’une recompression sur site après avoir vérifié la compétence du personnel et du matériel sur site. L’infirmer hyperbare est réactif. Il met en place les premiers soins et maîtrise les aspects techniques.

Un acte thérapeutique médical

bp hyperbare photo 4Un Véhicule de Secours et Assistance aux Victimes (VSAV) précède le Service mobile d'urgence et de réanimation (SMUR) qui est en relation avec le médecin hyperbare. Ensemble, ils valident la recompression sur site. C’est un acte thérapeutique médical. Pour que le médecin hyperbare de référence délègue cette tâche, il est nécessaire d’avoir une évaluation médicale au préalable. La recompression d’urgence sur chantier hyperbare peut être faite par du personnel non médical mais formé. Le délai recommandé conformément à la réglementation du travail est  de moins d’une heure en cas de palier de décompression supérieure à 15 min.

Une préparation où chaque détail compte

bp hyperbare photo 5L’exercice permet de se rendre compte des aléas qui impactent la chaîne de secours malgré une maîtrise de la situation. Pour rappel :

  • il est nécessaire de mettre en place une  fiche de recueil d’alerte pour l’accident de plongée,
  • la personne en charge de prodiguer les premiers soins doit être distinguable (chasuble, gilets, brassard, …) afin de faciliter la prise de renseignements par les secouristes,
  • veiller à la présence d’au moins 3 personnes formées à l’utilisation d’un caisson de chantier, avec formalisation de répartition du rôle de chacun,
  • le port d’une tenue adaptée est important avant toute pénétration dans le caisson pour prévenir le risque incendie lié au gras,
  • la mise en place d’une fiche bilan est indispensable pour orienter et tracer la surveillance.

Techniques et traitements

L’oxygénothérapie hyperbare (OHB) est une modalité thérapeutique d’administration de l’oxygène par voie respiratoire à une pression supérieure à la pression atmosphérique standard pendant au moins 90 minutes.

L’OHB restaure des pressions d’oxygène suffisantes dans les tissus ischémiques, limite l’œdème, protège contre l’agression de la reperfusion et facilite la cicatrisation. Elle augmente le pouvoir bactéricide des polynucléaires, potentialise certains antibiotiques et agit directement sur les bactéries. L'augmentation de la pression permet également de fragmenter les manchons gazeux intra-vasculaires en cas d'embolie gazeuse artérielle (Hôpital Sainte-Marguerite de Marseille).

En savoir plus :

TM 38 - Prise en charge en santé au travail des travailleurs intervenant en conditions hyperbares

Dossier – Environnements spécifiques de travail

2049 fois Dernière modification le 31 août 2018
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Fil d'Actu

COVID-19 et entreprises - Bénéficiez d'une aide financière

Pour aider les entreprises de moins de 50 salariés et les travailleurs indépendants à prévenir la transmission du COVID-19 au…

COVID-19 et entreprises - Restez en contact avec le service Tarification de la Carsat Sud-Est

En raison de l'état d'urgence sanitaire, les services de la Carsat sont actuellement fermés.

Abonnez-vous à la lettre d’informations 3 Minutes – Ameli.fr

Tenez-vous informés de toutes les nouveautés en vous abonnant à nos newsletters.

s'abonner

Le Saviez-vous

Votre salarié a un arrêt au-delà de 6 mois ? Les démarches à suivre…

En cas d'arrêt de travail, l'employeur doit transmettre une attestation de salaire à la CPAM du salarié via le signalement d'arrêt DSN ou l'attestation de salaire dématérialisée sur Net Entreprise.

Les clés pour un signalement en DSN réussi !

1. Je vérifie la fiabilité du numéro de sécurité sociale de mon salarié dans le bilan d’identification des salariés. Dans votre tableau de bord, vous trouverez une rubrique intitulée « contrôle de l’identité des salariés » puis « accédez au bilan de traitement ». Pour plus d'informations.

Attestation de salaire AT-MP : taux forfaitaire de cotisations

Pour les arrêts de travail AT-MP débutant à compter du 2 janvier 2015, le taux forfaitaire de cotisations à appliquer dans la colonne « part salariale à déduire du montant brut » est de 21% - Décret n° 2014-953.

Le kiosque

Référence DT 140

Référence ED 6393

Référence fiche_pratique_covid_19_maitres_doeuvre

Référence fiche_pratique_covid_19_coordonnateurs_de_securite_et_de_protection_de_la_sante

Référence Complément à la note technique sur les masques

Référence fiche_maitres_douvrage_exploitants_covid19

0
Partages