logos

Prévention en EHPAD : la réponse formation

  • 27 décembre 2017
Projet de vie hebdomadaire avec la psychologue de l'EHPAD Saint-Clair, en présence des infirmières et des aides-soignantes. Décembre 2017 Projet de vie hebdomadaire avec la psychologue de l'EHPAD Saint-Clair, en présence des infirmières et des aides-soignantes. Décembre 2017 Copyright : Nicolas Brizé

Le personnel de la Résidence Saint-Clair à Saint-Zacharie a suivi deux formations cette année : Initiation aux risques psychosociaux (RPS) et Prévention des risques liés à l'activité physique en secteur sanitaire et social (PRAP-2S). La direction a acté le projet de prévention en septembre 2017.

n35 BP photo1Au pied du massif de la Sainte-Baume (Var), la Résidence Saint-Clair est une maison de retraite médicalisée qui héberge en moyenne 75 résidents.

« Notre métier évolue vers le soin, les résidents sont de plus en plus dépendants, ce qui peut générer des tensions au sein des équipes », reconnaît Hélène Charmasson, la directrice.

En avril 2017, elle fait appel à Ensemble Formation, un organisme habilité par la Carsat Sud-Est, pour suivre une initiation à la prévention des risques psychosociaux.

n35 BP photo2D'une durée de 2 jours, cette formation RPS a réuni 4 participants : la directrice, la psychologue de l'établissement (sur la photo à d. et au centre), l'infirmière coordinatrice (IDEC) et le médecin coordonnateur.

Plusieurs outils ont été mis en place :

  • un cahier de bord, pour lister toutes les problématiques liées aux conditions de travail (usure professionnelle, fatigue au travail, absentéisme, etc.),
  • des réunions d'expression avec la psychologue de l'établissement, pour libérer la parole des salariés,
  • des réunions d'information et d'échanges pour anticiper les changements organisationnels.

n35 BP photo3Macarena Quinoy,  infirmière coordinatrice (en photo) : « Cette initiation aux RPS peut vraiment aider la hiérarchie à se positionner face à des salariés que l'on côtoie depuis longtemps... Comprendre la notion de RPS en entreprise, mais aussi apprendre à faire la part des choses entre le collectif et l'individuel, se recentrer sur le travail d'équipe et traiter les causes plutôt que les effets. »

Sonia Franchitto, la formatrice, a ensuite proposé une seconde formation, « basée sur l'observation des situations de travail réelles des agents » : Acteur PRAP-2S. (lien de son interview complète).

« Avec les fiches PRAP, on est entré dans le concret. »

Durant 3 jours non consécutifs, PRAP-2S a mobilisé des salariés représentatifs de toute la structure : l'infirmière coordinatrice et 9 acteurs : infirmières, aides-soignantes de jour et de nuit.

n35 BP photo4Une fiche de signalement a été mise à disposition :

  • Elle contient 2 volets : Observation de la situation / Analyse de l'activité.
  • Elle permet de faire remonter des situations de travail dangereuses et de proposer des pistes d'amélioration.
  • Tout le personnel y a accès, mais seuls les acteurs PRAP peuvent les rédiger.
  • Lors de la formation, 3 thèmes sont remontés : le coucher des résidents, l'opposition aux soins, la manutention des poubelles.

La démarche PRAP s'est organisée autour du protocole de transmission de ces fiches :

  • L'infirmière coordinatrice a été nommée référente PRAP.
  • Une réunion PRAP mensuelle, avec la référente et tous les acteurs, examine les fiches.
  • Les propositions sont évaluées une semaine après par un comité de pilotage (directrice, infirmière coordinatrice, psychologue, médecin coordonnateur, ergothérapeute).
  • Les réponses, affichées sous 21 jours, sont rediscutées en réunion PRAP.

post it icompiegne« Le projet de prévention arrive aujourd'hui à maturité, avec la nomination d'une référente PRAP et la formation d'acteurs relais sur le terrain pour pérenniser la démarche. » Isabelle Compiègne, contrôleur de sécurité, Carsat Sud-Est

Le plan d'actions est lancé

n35 BP photo51. Les mesures humaines

  • Réunion-relève avec la psychologue (le lundi), l'ergothérapeute (le mardi) et l'IDEC-IDE-AS, pour traiter les problèmes organisationnels et réévaluer les pratiques de soins et l'adaptation du matériel.
  • Staff pluridisciplinaire à partir de janvier 2018, pour proposer une analyse des pratiques et un apport des thérapies non médicamenteuses individualisées face à des troubles du comportement rencontrés.
  • Projet de vie (le vendredi) en équipe pluridisciplinaire, selon un planning annuel, pour révision des MMS et NPI-ES, afin d'avoir une vision globale de la prise en charge du résident et son évaluation durant l'année dans l'EHPAD.

n35 BP photo62. Les mesures techniques

  • Évacuation des déchets : la solution retenue porte sur des chariots à grandes roues, maniables en extérieur.
  • En 2018, l'entreprise va continuer à équiper les chambres de lève-personnes sur rail plafonnier et d'équipements mobiles : verticalisateurs électriques (en photo), fauteuils douches électriques, etc.
  • Sur demande de l'aide-soignant de nuit, les chambres seront équipées progressivement de lits proclive-déclive. La montée / descente électrique des lits sera réduite de 36 à 15 secondes.
  • La généralisation des draps de glisse va faciliter la manipulation des patients sur le lit.

3. Les mesures organisationnelles

Pour améliorer le coucher des résidents et réduire les troubles du comportement :

  • 1 aide-soignant supplémentaire sera embauché la nuit, en remplacement de l'agent des services hospitaliers.
  • La préparation des plateaux en chambre sera avancée de 10 minutes en cuisine.
  • Les listes résidents des aides-soignants seront réorganisées par secteur pour le coucher (Haut/Bas).

Résidence Saint-Clair, Saint-Zacharie (83640)

Secteur Sanitaire et Social, 75 lits, 66 chambres

5 infirmiers, 16 aides-soignants

En savoir plus :

Le dossier Formation et l'interview complète de Sonia Franchitto, formatrice PRAP-2S in Solutions Prévention, Carsat Sud-Est, déc. 2017.

Les 7 familles de RPS - ED 6140: « Évaluer les facteurs de risques psychosociaux : l'outil RPS-DU ». INRS, 2013.

Dispositif de formation HAPA. INRS, 09/2017.

268 fois Dernière modification le 27 décembre 2017
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Fil d'Actu

Les 17ème RDV de la Santé et Sécurité au Travail

Cette année, le Rendez-vous de la Santé et Sécurité au travail abordera l’impact des ordonnances Macron en matière de Santé…

Les Risques Psychosociaux (RPS), c’est quoi ? Pourquoi s’en préoccuper ? Comment agir en prévention ?

Après Fuveau, Toulon, Nice et Avignon, le Club Prévention EHPAD & SOINS organise une nouvelle réunion à Sisteron pour mieux…

Abonnez-vous à la lettre d'informations

Tenez-vous informés de toutes les nouveautés en vous abonnant à nos newsletters.

Le Saviez-vous

Fumées de soudage

Fumées de soudage : De quoi s’agit-il ? Le soudage de métaux permet d’assembler deux éléments métalliques de même nature en portant leurs bords à la température de fusion grâce à une source d’énergie. Il existe près de 140 procédés différents de soudage, le plus répandu consiste à utiliser un…

Datadock, un outil au service d’une formation de qualité

Datadock est une base de données commune, qui regroupe tous les organismes de formation professionnelle souhaitant adopter un fonctionnement (modes opératoires/ traçabilité/ qualification des formateurs/ locaux adaptés, etc…) conforme à un référentiel Qualité créé par les 20 OPCA* existants aujourd'hui en France et validé nationalement puisque repris dans la Loi…

Tarification AT/MP comment réduire son taux de cotisation ?

Manutentions manuelles, chutes de hauteur et de plain-pied, risques circulation, risques chimiques, affections péri articulaires ou chroniques ne sont que quelques-uns des risques d’accidents de travail ou de maladies professionnelles auxquels peuvent être exposés les salariés d’une entreprise.

Le kiosque

Référence ED 6286

Référence ED 6282

Référence Bien construire en brique

Référence ED 6274

Référence ED 6279

Référence ED 6278

0
Partages