logos am carsat sud est

Animatrice Prévention Transport Routier : une femme au milieu des conducteurs

  • 31 mars 2017
Julie Veray est Animatrice Prévention Transport Routier dans l’entreprise de Transports Nicolas Veray. Julie Veray est Animatrice Prévention Transport Routier dans l’entreprise de Transports Nicolas Veray. Copyright : Nicolas Brizé

Basée à Châteaurenard, l’entreprise de Transports Nicolas Veray est spécialisée dans le transport des fruits et légumes depuis 70 ans. Quand Julie Veray intègre l’entreprise en 2015, elle va tout de suite suivre la formation Animatrice Prévention Transport Routier (APTR). Pour célébrer la journée des femmes, le Mag Solutions Prévention la met à l’honneur en rubrique Bonnes pratiques.

C’est en 1950 que Jean Veray, expéditeur à Châteaurenard, acquiert son premier camion pour livrer directement ses clients parisiens. Il va s’agrandir progressivement. En 1989, son fils crée les Transports Marc Veray, et 10 ans plus tard, c’est au tour de son petit-fils Nicolas de créer sa propre entreprise de transports. Elles fusionneront en 2011 pour devenir les Transports Nicolas Veray.

Aujourd'hui, l’entreprise compte 110 salariés, dont 95 conducteurs. Ils sont de deux types : les conducteurs « courte distance » font la ramasse chez les différents expéditeurs, réceptionnent les palettes et chargent les camions pour la montée à Rungis. Les conducteurs « longue distance » font la liaison Châteaurenard-Rungis : fruits et légumes dans des caisses frigorifiques à l’aller, messagerie au retour.

  • La flotte se compose d’une soixantaine de camions-remorques. La remorque permet d’apporter de la flexibilité au client. Le conducteur peut laisser la remorque à quai et venir la récupérer quand elle est remplie.
  • Près de 6 000 tours sont effectués par an (1 tour = 1 a/r Châteaurenard-Rungis).

Formation : la montée en compétences

n27 bp photo1Titulaire d’un master Management et Commerce international, Julie Veray a débuté comme commerciale dans une entreprise de production d’huile d’olive. En 2015, son mari Nicolas Veray, également directeur de l’entreprise Transports Veray, lui propose de reprendre la politique sociale de son entreprise. « Je me suis aperçue que cette fonction nécessitait plus d’engagement en terme de temps : document unique, protocoles de sécurité, CHSCT… »

Julie Veray commence par revoir tous les protocoles de sécurité, réécrit le règlement intérieur, et va suivre deux formations prises en charge en très grande partie par l’OPCA Transports et Services (Organisme Paritaire Collecteur Agréé) dans le cadre d’un programme Actions de Développement de l’Emploi et des Compétences :

  • Formation Prévention du Dirigeant – Développer et manager la prévention des risques Transport routier. 1 journée, 2 modules : initier et développer une démarche de prévention / manager la santé et la sécurité de son entreprise.
  • Formation Animateur Prévention Transport Routier (APTR). 4+2 jours. Formation certifiante destinée au référent prévention dans l’entreprise de transport routier. La production et la présentation d’un plan d’action prévention au cours de l’inter-session de la formation permet à l’entreprise de passer de la phase formation à la phase action.  « Cette première session APTR a réuni 4 entreprises qui avaient chacune leurs spécificités métiers : les fruits et légumes en remorques frigorifiques chez nous, le transport de chaux et l’électroménager, le quatrième stagiaire ayant abandonné. C’est une formation assez lourde. Elle m’a permis de me projeter dans la rédaction du Document Unique d’Évaluation des Risques, un objet complexe qui demande une bonne compréhension de la démarche de prévention. Il faut se poser les bonnes questions. Exemple : l’attelage des remorques frigo est accidentogène dans notre activité. L’objectif est d’identifier tous les risques et de proposer un plan d’actions. »

Les organismes de formation délivrant ces formations ont été habilités par le Réseau Prévention (INRS / Assurance Maladie Risques Professionnels) sur la base d’un référentiel pédagogique national.

PAROLE DU PROFESSIONNEL : « En plus de mieux appréhender les risques liés au métier de conducteur, la formation APTR m’a apporté une certaine légitimité vis-à-vis des salariés. » Julie Veray, APTR, Transports Nicolas Veray

Améliorer les conditions de travail par l’analyse des AT-MP

n27 bp photo2L’analyse des AT-MP est au cœur de son plan de prévention. « Les accidents du travail n’étaient pas analysés quand je suis arrivée. » Désormais, chaque accident fait systématiquement l’objet d’une analyse et d’une communication aux conducteurs, via un affichage dans la salle de pause, l’envoi de textos (flash sécurité) et le bouche-à-oreille. « La majorité des conducteurs a plus de 40 ans. Ils sont peu présents dans l’entreprise. Le risque, c’est la routine. Si c’est une femme qui leur rappelle la règle des trois points d’appui pour monter dans un camion, il y a peu de chance qu’ils y prêtent attention. En revanche, si on les alerte sur une chute de camion par exemple, ils vont prendre conscience de la réalité du risque et se re-sensibiliser sur leur devoir de prévention au quotidien. »

Remise du Mémento de la Prévention du conducteur routier

En fin d’année 2016, les conducteurs ont eu une petite surprise. « Je leur ai remis en mains propres la carte-cadeau culturelle offerte par le comité d’entreprise accompagnée du Mémento de la prévention du conducteur routier, en leur recommandant d’en prendre connaissance. Même si cela a été plus ou moins bien perçu, je suis persuadée que ce Mémento permettra d’éviter des accidents. »

Le Mémento est structuré en 3 parties : présentation de l’activité Transport routier et des risques avérés. 9 fiches Prévention examinent chacune une situation à risque et propose des pistes de prévention et bonnes pratiques : montée/descente du véhicule, attelage/dételage, utilisation du hayon, manœuvres, etc. 4 fiches annexes : lutte contre le sommeil, la fatigue et la somnolence - les distracteurs au volant - la prévention des troubles musculo-squelettiques – les principes élémentaires de secourisme.

L’accueil Prévention des nouveaux entrants

n27 bp photo3Pour Julie Veray, la remise du Mémento du conducteur lors de la signature du contrat de travail est la première brique de l’accueil Prévention. « À terme, nous allons mettre en place une formation prévention à l’accueil des nouveaux arrivants. » 

Pour ce faire, elle s’appuiera sur le « kit accueil » des nouveaux entrants dans le TRM préconisé par la Carsat Sud Est et l’OPCA Transports et Services à savoir :

  • la formalisation des procédures : remise du règlement intérieur, de la convention collective, du Mémento ;
  • la création d’un livret d’accueil conducteurs ;
  • la formation T-Tutorat qui intégre depuis septembre 2016 un module prévention TRM construit grâce au partenariat engagé entre l’OPCA Transports et Services et le Réseau Prévention. « Nous avons décidé que l’entreprise allait s’engager dans la mise en place d’une formation à la prévention des tuteurs chargés de l’accueil des nouveaux embauchés. Le personnel doit comprendre que le management est derrière eux, et que nous les accompagnons en matière de prévention des risques professionnels. ».

Claudie Meyer, contrôleur de sécurité à la Carsat Sud-Est, qui accompagne l’entreprise Transport Nicolas Veray, précise : « Le kit Accueil prévention des nouveaux entrants dans le TRM permet aux entreprises de disposer d’une offre complète immédiatement opérationnelle : formation des tuteurs - outils Synergie Accueil TRM permettant d’échanger avec le nouvel arrivant sur des planches de dessin en lien avec l’activité de l’entreprise et mémento de la prévention du conducteur routier. » 

Les fiches d’intervention sur véhicule

Julie Veray a également mis en place un contrôle des stocks. « Une fiche d’intervention pour chaque véhicule (un feu à changer, une date de vidange…) est établie et suit un parcours de validation jusqu’à sa réalisation par notre atelier, ce qui me permet de mieux suivre les dépenses de maintenance ainsi que les stocks. Que cette fiche soit transmise par l’exploitation ou directement par l’atelier, le conducteur a besoin de connaître l’historique du camion. »

Ce dialogue entre l’atelier et le conducteur est important. « Il participe de la cohésion générale et rassure tout le monde. Le métier de conducteur est difficile. Je suis à l’écoute, je m’informe auprès d’eux pour mieux les comprendre. On dit peut-être plus facilement les choses à une femme. J’essaie de leur apporter des petites clés pour faciliter leur quotidien. »

Une démarche d’amélioration continue

Cette année, sa démarche de prévention va se poursuivre avec de nouvelles actions.

  • Relancer la dynamique du CHSCT et du CE. En tant qu’APTR, Julie Veray assiste aux réunions du CHSCT et propose de croiser son expérience prévention avec celle des  membres du CHSCT afin qu’ensemble, ils puissent renforcer le fonctionnement de l’instance. « Mon rôle est d’impliquer davantage les membres du CHSCT. » Dans le plan de prévention, qu’elle a établi à l’issue de sa formation APTR, Julie insiste sur la place des hommes : « ils constituent la principale force de l’entreprise. C’est un métier très contraignant. Dans un contexte où le recrutement est très difficile, il s’agit pour nous de fidéliser les salariés et donc de se soucier de l’amélioration de leurs conditions de travail, avec un objectif : réduire les risques AT-MP. » Le CHSCT est un outil structurant pour cette entreprise familiale.

Claudie Meyer est invitée au CHSCT. « Nous examinons l’ordre du jour. Mes recommandations et conseils sont orientés en direction des membres du CHSCT de manière à les impliquer davantage dans l’analyse des AT, la recherche de mesures de prévention, etc. »

  • Quatre salariés vont suivre la formation Acteur Prévention Secours en 2017 : le chef d’atelier, une personne de l’exploitation et deux conducteurs, courte distance et longue distance. « Cette formation regroupe les référentiels de 2 formations : SST (Sauveteur Secouriste du Travail) et PRAP (Prévention des risques liés à l'activité physique). L’objectif est d’arriver à identifier les risques auxquels les conducteurs sont exposés et de les soumettre à l’APTR pour analyse et plan d’actions, afin de démultiplier son action. »

« Je m’étonne qu’il y ait si peu de stagiaires. Il me semble qu’un référent sécurité est obligatoire dans toute entreprise de transport routier. Heureusement que des organismes comme la Carsat Sud-Est ou l’OPCA Transports et Services sont là pour nous informer. Une veille réglementaire sur les obligations des employeurs en matière de prévention serait la bienvenue dans le secteur : les permis obligatoires, les évolutions réglementaires, les formations pour les obtenir… »

  • Avec son conjoint, le directeur de l’entreprise, elle va conduire les entretiens professionnels. Obligatoires tous les deux ans, ces entretiens ont un volet formation professionnelle : FIMO marchandise (Formation initiale minimale obligatoire pour tout chauffeur de véhicule dont le PTAC dépasse 3,5 Tonnes), renouvellement de permis… « Dans le premier temps de l’intégration, le conducteur travaille sur des courtes distances, avec un tuteur pour la manutention, les ouvertures, etc. Après une période probatoire, le conducteur pourra, s’il le souhaite, passer à la longue distance. »

Des décisions suspendues au MIN de Châteaurenard et à la LEO

Au plan technique, une réflexion est en cours sur les aménagements des quais et hangars. Cette réflexion est en lien avec deux grands projets d’infrastructure au sein de la région : « Nous essayons de nous positionner par rapport au redéploiement des entreprises du Marché d’Intérêt National de Châteaurenard - Provence en dehors de Châteaurenard et au deuxième tronçon de la liaison Est-Ouest au sud d'Avignon (LEO). Des contacts ont été pris et M. Veray participe au Club des Entrepreneurs du secteur pour rester bien informé de l’avancement de ces projets. »

Il semble que les choses bougent. Concernant le MIN de Châteaurenard - Provence, Terre de Provence Agglomération a pour objectif de requalifier une ancienne ZI au nord de Châteaurenard pour en faire un « Rungis 2 », c'est-à-dire un MIN dédié en totalité à la logistique des fruits et légumes avec le label Bio.

Quant au prolongement du contournement routier de l’agglomération d’Avignon, la liaison Est-Ouest au sud d'Avignon (dite LEO) avait ouvert un premier tronçon en 2010 entre la gare TGV et l’échangeur de Rognonas. Les travaux devraient redémarrer en 2018 sur le deuxième tronçon, jusqu’à l’échangeur de Châteaurenard.

Transports Nicolas Veray, Châteaurenard (13160)

Secteur Transport routier de marchandises

110 salariés, dont 95 conducteurs

60 camions-remorques

5 890 tours en 2016 (a/r Rungis-Châteaurenard)

En savoir plus :

Le risque routier, Carsat Sud-Est, 2015.

Formations Transport routier, Carsat Sud-Est, 2017.

Le site OPCA Transport

Mémento de la prévention du conducteur routier

Synergie Accueil TRM

Offre T-Tutorat de l’OPCA Transports et Services

2331 fois Dernière modification le 03 avril 2017
Évaluer cet élément
(4 Votes)

Fil d'Actu

COVID-19 et entreprises - Bénéficiez d'une aide financière

Pour aider les entreprises de moins de 50 salariés et les travailleurs indépendants à prévenir la transmission du COVID-19 au…

COVID-19 et entreprises - Restez en contact avec le service Tarification de la Carsat Sud-Est

En raison de l'état d'urgence sanitaire, les services de la Carsat sont actuellement fermés.

Abonnez-vous à la lettre d’informations 3 Minutes – Ameli.fr

Tenez-vous informés de toutes les nouveautés en vous abonnant à nos newsletters.

s'abonner

Le Saviez-vous

Votre salarié a un arrêt au-delà de 6 mois ? Les démarches à suivre…

En cas d'arrêt de travail, l'employeur doit transmettre une attestation de salaire à la CPAM du salarié via le signalement d'arrêt DSN ou l'attestation de salaire dématérialisée sur Net Entreprise.

Les clés pour un signalement en DSN réussi !

1. Je vérifie la fiabilité du numéro de sécurité sociale de mon salarié dans le bilan d’identification des salariés. Dans votre tableau de bord, vous trouverez une rubrique intitulée « contrôle de l’identité des salariés » puis « accédez au bilan de traitement ». Pour plus d'informations.

Attestation de salaire AT-MP : taux forfaitaire de cotisations

Pour les arrêts de travail AT-MP débutant à compter du 2 janvier 2015, le taux forfaitaire de cotisations à appliquer dans la colonne « part salariale à déduire du montant brut » est de 21% - Décret n° 2014-953.

Le kiosque

Référence DT 140

Référence ED 6393

Référence fiche_pratique_covid_19_maitres_doeuvre

Référence fiche_pratique_covid_19_coordonnateurs_de_securite_et_de_protection_de_la_sante

Référence Complément à la note technique sur les masques

Référence fiche_maitres_douvrage_exploitants_covid19

0
Partages