logos am carsat sud est

Réparation automobile : JPV Fréjus ouvre ses portes

  • 01 février 2017
Vue générale de l’un des 2 ateliers du pôle automobile JPV Fréjus. Les ponts élévateurs, à 2 colonnes ou ciseaux, sont adaptés à chaque poste de travail. Vue générale de l’un des 2 ateliers du pôle automobile JPV Fréjus. Les ponts élévateurs, à 2 colonnes ou ciseaux, sont adaptés à chaque poste de travail. Copyright : Nicolas Brizé

Inauguré en 2016, le complexe automobile du groupe JPV à Fréjus a investi dans des équipements neufs qui réduisent les risques professionnels et améliorent le confort au travail. Ces solutions concernent les grands garages comme les petites structures TPE. La preuve en images.

C’est en 2014 que le groupe JPV a acquis un terrain à Fréjus. Les travaux ont débuté en 2015 pour une livraison en avril 2016. D’une surface couverte totale de 9 200 m2, ce site très moderne regroupe les espaces ventes de 5 marques automobiles et un service après-vente composé de 2 ateliers, chacun comprenant 19 emplacements de travail, une carrosserie intégrée et des magasins (pièces détachées, stockage,…). 93 personnes travaillent sur ce site.

Des choix collectifs

Pascal Demirdjian est le directeur du site Fréjus. « Auparavant nous étions situés dans la ZA de La Paluds et maintenant au pôle Production du Grand Capitou. Avec Laurent Guérin, directeur général du groupe JPV, nous avons réuni l’ensemble des chefs d’atelier et des responsables après-vente pour qu’ils définissent eux-mêmes le choix d’un matériel entièrement neuf sur le futur site de Fréjus. Pour chaque poste de travail, nous avons évalué tous les risques professionnels. Quelle que soit la marque, les zones techniques ont été uniformisées sur deux points : la qualité des matériaux et des outils utilisés. Pour que le collaborateur se sente bien, le matériel doit être le plus adapté à sa sécurité et à son confort de travail. »

4 risques professionnels sont particulièrement ciblés dans la réparation automobile : le risque chimique, les troubles musculo-squelettiques, les chutes de hauteur et de plain-pied. En cause : les charges lourdes et les postures contraignantes, les lubrifiants étalés sur le sol, les fumées de soudage, les produits dangereux,…

Jacques Beuchot, contrôleur de sécurité à la Carsat Sud-Est, est intervenu pour une aide à la conception des locaux de travail dès l’Avant-Projet Sommaire. En collaboration avec la direction générale, la maîtrise d’œuvre et Madame Olivia Martin, Responsable Ressources Humaines, ils ont défini précisément les objectifs sur lesquels l'entreprise s'engagera, et les aides, en particulier financières, que la Carsat Sud-Est apportera pour accompagner l’entreprise dans son projet d'amélioration des conditions de travail au travers d'un contrat de prévention.

PAROLE DU PROFESSIONNEL : « Nous avons tiré les investissements vers le haut pour améliorer la sécurité et le confort au travail de tous les collaborateurs, sans distinction aucune. » Pascal Demirdjian, directeur du site JPV Fréjus

Une circulation raisonnée

n25 bp photo1À l’extérieur, la circulation des véhicules est à sens unique. Les allées de circulation pour les piétons sont tracées au sol. Sur la photo, on aperçoit la bande podotactile que les personnes malvoyantes ou non-voyantes peuvent sentir au toucher sur le sol. Jacques Beuchot souligne une autre mesure assez innovante dans ce secteur : « les garages ont deux accès : une entrée pour le public et une entrée pour les salariés. »

La signalétique est optimisée au fil de l’eau. « Pendant six mois, une personne de l’accueil a guidé les clients sur le parking. Des panneaux de signalisation sont ajoutés progressivement pour sécuriser les déplacements et optimiser les flux de déplacements de nos clients », indique M. Demirdjian. Prochainement, des ralentisseurs seront rajoutés sur le parking pour limiter la vitesse de circulation.

Les règles d’accès sont conformes aux règles de la profession : l’accès aux ateliers est strictement interdit au public. Les véhicules clients accèdent par une entrée réservée à la réception (Voir photo 2 du diaporama ci-dessous). L'ensemble des portes sont vitrées. « Nous travaillons dans la transparence. »

Conception des locaux

n25 bp photo3Lumière du jour. À l’intérieur, les ateliers sont inondés par de grands puits de lumière naturelle. « Quand on travaille dans l'atelier, il faut que ce soit très bien éclairé. C’est du travail soigné et de précision », nous confie un mécanicien en aparté. Sensation de propreté, de calme. L’ambiance de travail est sereine.

Les grands espaces de travail sont des éléments importants pour se sentir bien et pouvoir travailler en toute sérénité. Un bon agencement de l’espace de travail est un facteur de sécurité et d'amélioration des prestations des salariés.

n25 bp photo4Des locaux sociaux particulièrement soignés. Propre, spacieux, climatisé, bien éclairé, bien équipé, le réfectoire (photo) offre un espace de détente et de convivialité à l’abri de l’atelier.

Les vestiaires sont également installés dans des locaux indépendants des ateliers. Les salariés disposent de sanitaires, de douches et d’armoires-vestiaires personnelles (diaporama).

Levage et manutention

n25 bp photo537 ponts élévateurs neufs ont été installés dans les 2 ateliers. « Les niveaux de sécurité sont poussés au maximum. Nous n’avions pas de contraintes, les sols sont tous les mêmes », note M. Demirdjian. Bien plus efficace qu’une fosse, ce système de levage supprime tout risque de chute de hauteur et réduit les postures contraignantes et les chocs. Les ponts à colonnes offrent toutes les garanties. Sur la photo, c’est un pont ciseaux qui a été installé à proximité du poste de coordination (sur la droite). La plateforme s’élève directement du sol et permet aux collaborateurs de circuler autour sans être gênés.

Pneumatiques

n25 bp photo7La manutention manuelle répétée des pneus peut provoquer des troubles musculo-squelettiques. Le transtockeur (diaporama ci-dessous) est un dispositif de stockage automatisé qui permet d'optimiser l'espace au sol et surtout d'avoir les pneus à la bonne hauteur de préhension ou de dépose afin de supprimer l'utilisation d'escabeaux, de tabourets qui étaient du matériels à risque pour les opérateurs.

Les salariés ont également opté pour des démonte-pneus robotisés (photo ci-contre)  avec bras d'assistance, élévateur de roues associé,… ainsi que des lève-roues mobiles (diaporama ci-dessous). Les efforts répétitifs de soulèvement des pneus s'en trouvent limités.

Centralisation du réseau de distribution

n25 bp photo8Pour la réduction des postures contraignantes et les contraintes gestuelles il a été installé des « totems » à proximité de chaque poste de travail. Ces centres de distribution fournissent de l’air comprimé, des prises de courant sécurisées et la distribution d’huile. Plusieurs tonnes de lubrifiants sont utilisées chaque année. Grâce au dosage au pistolet, on évite le port des bidons de 5 litres, mais aussi les postures contraignantes (risque de lombalgie), les câbles qui s’éparpillent au sol (risque de chute) ou les flaques d’huile au sol (risque de glissade).

Qualité de l’air et ventilation

Les gaz d’échappement son captés à la source afin d'en supprimer l’inhalation. Le dispositif de captage et son évacuation se fait par un réseau de gaines souterraines. Sur la photo 2 du diaporama ci-dessous, un mécanicien sort le dispositif de captage des gaz d’échappement et le branche lors de chaque réglage de moteur.

n25 bp photo10Aires de ponçage qui sont destinées à la préparation avant peinture (masticage, pose d’apprêts, ponçage, dégraissage, …). Elles sont équipées d’un système d’aspiration par le sol avec rejet à l'extérieur de l'atelier afin limiter la respiration de vapeurs ou de poussières pendant la phase de travail, de rideaux permettant d'optimiser la ventilation et de confiner l’aire de réparation.

Soudure électrique par point avec équilibreur

n25 bp photo11L'équilibreur de charge présente des avantages : réduit la fatigue musculaire de l’utilisateur, apporte un confort, une précision et une ergonomie dans l’utilisation du dispositif de soudure électrique. Cette méthode de soudure par pointage utilise deux électrodes de cuivre, sans métal d'apport. L'intensité électrique chauffe la matière jusqu'à la fusion. Parfaitement adapté à l’assemblage des tôles, « ce modèle était réclamé par nous tous. On l’appelle l’Alien, à cause des équilibreurs qui allègent la prise en main du pistolet, explique un carrossier (en photo). C’est simple : on décape la tôle, on met un produit anti-corrosif, et après on ressoude».

Stockage des pièces détachées

Le magasin de pièces détachées n’a pas été oublié. Des racks dynamiques sont intégrés aux rayonnages. Les rails à galets, légèrement inclinés, font rouler les batteries. « On a été gâté. Les batteries sont lourdes. C’est plus pratique à manipuler », déclare le magasinier.

« La Carsat Sud-Est est intervenue au niveau de la conception et de la maîtrise d’œuvre assistée. Très poussée, très participative, cette collaboration a porté sur toute la partie conception des locaux et aménagement des postes de travail ». Jacques Beuchot, contrôleur de sécurité, Carsat Sud-Est

Jacques Beuchot, contrôleur de sécurité, travaille avec deux de ses confrères au secteur Ingénierie de Prévention de la Direction des Risques Professionnels de la Carsat Sud-Est. Ils interviennent entre autres dans le cadre de l’accompagnement des entreprises dans les différentes phases de leurs projets d'amélioration des conditions de travail dans le but de contribuer à la création de nouvelles situations de travail plus adaptées au bien-être physique et psychologique de l’homme au travail et d’assurer aux futurs utilisateurs les meilleures conditions d’hygiène et de sécurité.

JPV Fréjus (83600)

Secteur vente, entretien et réparation automobile, 93 salariés

Concessionnaire multimarques Toyota, Kia, Lexus, BMW, Mini

En savoir plus :

Réparation et entretien des véhicules automobiles, ED 755, INRS, 2008.

La réparation automobile.  Dossier Travail et Sécurité, 2016.

1843 fois Dernière modification le 01 février 2017
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Fil d'Actu

COVID-19 et entreprises - Bénéficiez d'une aide financière

Pour aider les entreprises de moins de 50 salariés et les travailleurs indépendants à prévenir la transmission du COVID-19 au…

COVID-19 et entreprises - Restez en contact avec le service Tarification de la Carsat Sud-Est

En raison de l'état d'urgence sanitaire, les services de la Carsat sont actuellement fermés.

Abonnez-vous à la lettre d’informations 3 Minutes – Ameli.fr

Tenez-vous informés de toutes les nouveautés en vous abonnant à nos newsletters.

s'abonner

Le Saviez-vous

Accédez au Bordereau de paiement des indemnités journalières

Vous êtes nombreux à nous demander comment accéder au bordereau de paiement des indemnités journalières (BPIJ) ?

L’Assurance Maladie vous accompagne en son et en image avec LES MINUTES WEB - L'e-DAT

Retrouvez toutes les clés pour vous aider dans les étapes de la déclaration d’accident du travail sur Net Entreprises en suivant sur youtube le tutoriel vidéo e-DAT de la CPAM de Toulon.

Vos démarches au cœur des préoccupations de l’Assurance Maladie - les modalités de subrogation de salaire

En cas d'arrêt de travail de votre salarié et de maintien de son salaire par l'entreprise, la subrogation vous permet de percevoir directement les indemnités journalières qui sont dues par l'Assurance Maladie.

Le kiosque

Référence DT 140

Référence ED 6393

Référence fiche_pratique_covid_19_maitres_doeuvre

Référence fiche_pratique_covid_19_coordonnateurs_de_securite_et_de_protection_de_la_sante

Référence Complément à la note technique sur les masques

Référence fiche_maitres_douvrage_exploitants_covid19

0
Partages