logos

Fumées de soudage

  • 02 février 2018
Fumées de soudage copyright : Stéphanie Coste - Carsat Sud Est

Fumées de soudage : De quoi s’agit-il ?

Le soudage de métaux permet d’assembler deux éléments métalliques de même nature en portant leurs bords à la température de fusion grâce à une source d’énergie.

Il existe près de 140 procédés différents de soudage, le plus répandu consiste à utiliser un arc électrique comme source d’énergie : on parle alors de soudage à l’arc électrique.

Tous les procédés de soudage émettent des fumées potentiellement nocives qui peuvent être inhalées par les soudeurs et les personnes travaillant à proximité.

Fumées de soudage : Effets sur la santé

Comprenant des gaz et des poussières, elles sont produites lorsque les métaux sont chauffés au-dessus de leur point de fusion, puis vaporisés et condensés en petites particules. Elles peuvent provoquer des intoxications entraînant des pathologies aigües ou chroniques : œdème pulmonaire, asthme, pneumonie toxique, bronchite chronique, atteinte rénale et cancer.

Depuis 1990, le centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classé les fumées de soudage dans le groupe 2B - l'agent est peut-être cancérogène pour l'homme (monographie 49).

En 2017, le CIRC a revu le classement (monographie 118). Les fumées de soudage sont dorénavant classées dans le groupe 1 – l’agent est cancérogène avéré pour l'homme.

Elles ne sont cependant pas classées par l'Union Européenne. Néanmoins, plusieurs constituants des fumées émis lors du soudage de certains métaux (chrome VI, nickel, béryllium, etc.) sont classés par l'Union Européenne.

Fumées de soudage : la démarche de prévention

L’employeur doit réduire aussi bas que techniquement possible la concentration moyenne en fumées de soudage dans l’air. Il existe une valeur limite d’exposition professionnelle pour huit heures elle est de 5 mg/m3 d’air. Certains composés des fumées ont des valeurs limites d’exposition professionnelle plus basses (par exemple le chrome hexavalent a une VLEP de 1 µg/m3).

La prévention va se faire en fonction des procédés et des matériaux utilisés mais aussi du lieu de travail (atelier, chantier, espace confiné) et de la configuration des pièces soudées.

Les principales mesures de prévention sont :

réduire l’émission de fumées de soudage en changeant de procédé,

capter les fumées de soudage à leur source et les rejeter à l'extérieur,

mettre en place une ventilation générale pour traiter la pollution résiduelle,

compléter les mesures de protection collective par le port d’équipements de protection individuelle,

former les soudeurs aux risques et aux mesures de prévention.

En savoir plus

Fumées de soudage

Soudage de métaux : un risque cancérogène avéré

Les fumées de soudage et des techniques connexes (Brochure INRS, juin 2012)

Cette brochure de l’INRS comprend entre autres une partie réglementation concernant :

l’aération et l’assainissement,

le risque chimique,

les valeurs limites d’exposition professionnelle,

les maladies professionnelles ou à caractère professionnel.

 

359 fois
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Fil d'Actu

MATINALE RPS : N'attendez pas le burn out !

  RDV le 16 novembre 2018 à la Valette du Var pour une matinale RPS.Le comité de prévention des RPS…

Les Rencontres Extra de la Protection Sociale

Des questions sur le prélèvement à la source ou sur la qualité des données en DSN ?

Abonnez-vous à la lettre d'informations

Tenez-vous informés de toutes les nouveautés en vous abonnant à nos newsletters.

Le kiosque

Référence DI 105

Référence ED 6317

Référence ED 6314

Référence ED 1472

Référence ED 4702

Référence ED 4267

0
Partages