logos am carsat sud est

Risques Psychosociaux & Troubles MusculoSquelettiques : quels liens ?

  • 14 mai 2018

actu rps n13Depuis plus de 40 ans, les Troubles MusculoSquelettiques (TMS) sont la 1ère maladie professionnelle reconnue au plan national.

Dans un 1er temps, on a focalisé les actions de prévention des TMS sur les facteurs biomécaniques (répétitivité, amplitude et force appliquée) avec des résultats insatisfaisants.

Puis, les études ont démontré que ces maladies étaient en fait multifactorielles.

Certes l’hypersollicitation des tissus situés au voisinage des articulations (muscles, tendons, disques intervertébraux, nerfs…) est un facteur d’apparition des TMS mais pas le seul. En effet, les facteurs psychosociaux liés au travail, tels que la forte pression psychologique associé à une faible autonomie, génèrent des situations de tensions au travail augmentant le risque de TMS, notamment lorsque les travailleurs manquent de soutien ou de reconnaissance de la part de leur hiérarchie.

L’organisation du travail et les pratiques managériales sont des éléments clés dans la compréhension et la prévention des TMS, car elles influencent en cascade les conditions de réalisation du travail et les caractéristiques biomécaniques, psychosociales, environnementales des situations de travail auxquelles les travailleurs doivent faire face.

On constate donc que les TMS sont de plus en plus intriqués avec les RPS et constituent un indicateur de mal-être au travail.

Les TMS comme les RPS au travail peuvent être considérés comme des effets pathologiques des dysfonctionnements de l’organisation du travail et de l’intensification du travail qui en résulte, les uns traduisent la souffrance physique et les autres la souffrance psychique.

Agir sur les TMS c’est donc intégrer dans l’évaluation, les facteurs de risques psychosociaux.

(ce document est disponible sur le site sante-securite-paca.org)

681 fois Dernière modification le 14 mai 2018
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Saviez-vous

Vos démarches au cœur des préoccupations de l’Assurance Maladie - les modalités de subrogation de salaire

En cas d'arrêt de travail de votre salarié et de maintien de son salaire par l'entreprise, la subrogation vous permet de percevoir directement les indemnités journalières qui sont dues par l'Assurance Maladie.

REUSSIR SA DECLARATION D’ACCIDENT DU TRAVAIL

1. Déclarer l’accident du travail de votre salarié dans les 48 H à la CPAM en remplissant la déclaration d’accident du travail via le site Net Entreprises. En cas de non-respect du délai de transmission, une sanction financière sera appliquée (Article L471-1 du CSS).

COVID 19 : L’Assurance Maladie vous accompagne - Ce qui change au 1er mai 2020

Depuis le début du confinement, des mesures protectrices ont été mises en place pour les salariés. Suite à la dernière  mesure du gouvernement une nouvelle procédure s’instaure à partir du 1er mai 2020 pour la prise en charge des personnes concernées après le 30 avril 2020 par les arrêts dérogatoires:

Le kiosque

Référence DT 140

Référence ED 6393

Référence fiche_pratique_covid_19_maitres_doeuvre

Référence fiche_pratique_covid_19_coordonnateurs_de_securite_et_de_protection_de_la_sante

Référence Complément à la note technique sur les masques

Référence fiche_maitres_douvrage_exploitants_covid19

0
Partages